Le président al-Assad visite l’Académie militaire supérieure à Damas et rencontre les diplômés de la 36e promotion

Damas-SANA / Le président Bachar al-Assad a visité aujourd’hui l’Académie militaire supérieure à Damas, où il a rencontré les officiers diplômés de la 36e promotion (commandement et état-major).

Dans une allocution, le président al-Assad a dit : « Je suis ravi de vous rencontrer au terme de votre promotion, commandement et état-major, qui acquiert une importance particulière dans votre parcours scientifique, professionnel et national ».

Et le président al-Assad d’ajouter : « Lorsque cette expertise militaire nationale se transforme en une science, nous pouvons développer cette science et nous pouvons donner des solutions compatibles avec chaque phase de la guerre et n’importe quelle circonstance de la guerre, d’où vient l’importance de l’Académie et des dialogues que vous menez quotidiennement dans les salles de cours et ailleurs ».

Le président al-Assad a indiqué que la science militaire commence par le fait de savoir la position de l’institution militaire et la position de l’armée arabe syrienne au cœur de l’histoire nationale de la Syrie, faisant savoir que dès le premier jour de l’indépendance, l’armée arabe syrienne écrit l’histoire de cette partie.

Et le président al-Assad de poursuivre : « L’autre côté de la connaissance se parachève par la connaissance politique », assurant que l’objectif le plus important est celui politique et national lequel est suivi par les autres objectifs militaires.

Le président al-Assad a fait noter que l’officier a besoin de savoir les objectifs politiques et les moyens d’y parvenir.

Le président al-Assad a fait allusion aux propos disant que les Etats-Unis avaient versé des trillons de dollars en Irak, ainsi qu’en Afghanistan, en tant que renforts militaires en vue d’y déclencher des guerres, affirmant que dans ce monde déséquilibré, il n y a de place que pour la fermeté.

« Les pays qui suivent la voie de la fermeté trouvent une place dans ce monde qu’ils soit petits qui cherchent une place régionale ou grands qui cherchent une position sur la scène internationale », a-t-il précisé.

« La fermeté dont je parle est celui positif. Donc, il ne faut pas attendre jusqu’à la fin de la bataille pour se développer, mais il faut faire tout effort durant la guerre pour nous développer dans les différents domaines militaire, économique, organisateur et idéologique », a dit le président al-Assad.

Le président al-Assad a assuré que la guerre politique menée contre l’armée était plus forte que la guerre militaire, faisant noter: « Dans la guerre militaire, vous connaissez l’ennemi et vous cherchez des moyens pour le combat, alors que la guerre politique a visé l’armée dans le cœur. Pour que cette armée réussisse il faut qu’elle soit l’armée du peuple. Elle ne peut point réussir dans cette bataille sans que le peuple croie qu’elle est son armée ».

Le président al-Assad a indiqué que la guerre avait au début pour objectif de viser la crédibilité et l’image de cette institution, mais ils ont échoué bien qu’il ait certains succès au début qui avaient été ensuite déjoués grâce à la prestation consciente de nos officiers et militaires et à la maturité du peuple syrien.

Et le président al-Assad de conclure : « Je vous salue, je salue également vos familles qui vous ont appris l’héroïsme et je salue aussi vos collègues des officiers, des soldats et des sous-officiers sur la ligne de front face aux terroristes ».

A.Ch.

Check Also

L’Assemblée générale de l’ONU réitère sa réclamation à l’entité d’occupation israélienne de se retirer du Golan syrien occupé

New York-SANA / L’Assemblée générale de l’ONU a réitéré l’adoption d’une résolution réclamant à l’entité …